Hôtel de Ville, Place d'Argentine, 21700 Nuits-Saint-Georges

Expositions

Collection archéologique Collection archéologique Jean-Louis Bernuy

Expositions

EXPOSITIONS

Les informations pratiques

Horaires et Tarifs


Individuels

Les expositions ont lieu du 2 mai au 31 octobre
Ouverture tous les jours, sauf le mardi,
de 10h à 12h et de 14h à 18h
Gratuit
Visites guidées : le programme !

Groupes

Visites guidées sur réservation
Visites guidées du musée et du site gallo-romain des Bolards possibles toute l'année
Gratuité pour les scolaires

Renseignements et réservations au 03.80.62.01.37 ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Adresse 
Musée de Nuits-Saint-Georges - Musée de France
Art et Histoire
12, rue Camille Rodier
21700 Nuits-Saint-Georges

Tél. : 03 80 62 01 37
e-mail :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Retrouvez-nous sur Facebook !


Actuellement

Exposition 2017 : Théodore Lévigne, Peintre de portraits, de paysages et de scènes de genre ...


Très tôt attiré par la peinture et le dessin, Théodore Lévigne entre à l’école des Beaux-Arts de Lyon à l’âge de douze ans. Puis, il sera l’élève, à Paris, de Jean-Léon Gérôme, l’un des artistes les plus célèbres de son temps, et d’Alexandre Cabanel, l’un des grands peintres académiques du XIXe siècle.
Pendant la guerre de 1870, Théodore Lévigne s’engage dans une compagnie de francs-tireurs. Il part ensuite comme volontaire dans la 1ère légion du Rhône. Pendant cette période, il dessine les événements qui se déroulent sous ses yeux. À Nuits-Saint-Georges, blessé à la main gauche lors de la bataille du 18 décembre, il continue tantôt à combattre, tantôt à dessiner. L’une de ses toiles, peinte en 1900, représentant le combat entre Français et Prussiens, de part et d’autre de la voie de chemin de fer, est présenté dans les salles du musée depuis 2010.

Reconnu de ses contemporains, Théodore Lévigne était très réputé : l’affluence des commandes l’ont conduit à produire de très nombreuses toiles. Il a également réalisé plusieurs décors muraux, dans des hôtels particuliers et des châteaux. Il excellait dans tous les genres picturaux : portraits, paysages, scènes de genre, natures mortes, représentations historiques et militaires .
Le parcours de cette exposition, première grande rétrospective consacrée à cet artiste dans un musée de France, retrace cette carrière foisonnante en illustrant chaque genre.

Du 2 mai au 31 octobre 2017

 BHO6484 Nred pour Internet

 Théodore Lévigne, La Vogue à la Croix-Rousse à Lyon, musée des Beaux-arts Jules Chéret à Nice. © Muriel Anssens



Les précédentes expositions

Les catalogues des expositions sont en vente à l'accueil du musée.

Exposition 2016 : Trésors cachés, Patrimoine révélé

Depuis sa création en 1975, le musée de Nuits-Saint-Georges n'a cessé d'enrichir ses collections. Héritier d'un premier musée d'histoire naturelle et d'archéologie installé en 1846 dans le Beffroi, et du Musée des Chasseurs, ouvert au lendemain de la Grande Guerre, le musée actuel possède des collections riches et diversifiées.
Aboutissement d'une vaste opération d'étude des collections, menée depuis 2008, cette exposition présente les révélations du récolement. Elle montre, en même temps, comment se sont constituées ces collections au fil du temps, en dévoilant des œuvres ou des objets emblématiques de cette histoire.
Sortis de leurs réserves pour cet événement, ces objets, précieux ou insolites, représentatifs de la diversité des fonds conservés en réserve, n’ont quasiment pas été montrés au public.
Des pièces de toute nature (archéologie, histoire naturelle, beaux-arts, ethnologie, histoire)  et de tout type (peintures, gravures, lithographies, uniformes, livres, photographies, sculptures, minéraux, insectes) sont regroupées, à l’instar des anciens cabinets de curiosité.

Carton invitation 15x21 RV V2 1 réduite044recadré
© Affiche : création graphique cha-studio.fr
© Photo : Musée de Nuits-Saint-Georges


Exposition 2015 : Paul Cabet, élève de François Rude

Né à Nuits-Saint-Georges le 1er février 1815, Paul Cabet fait ses études à l'Ecole des beaux-arts de Dijon, puis de Paris. Il devient l'élève des deux plus grands noms de la statuaire romantique, Pierre-Jean David D'Angers et François Rude. Progressivement reconnu par les pouvoirs publics, Paul Cabet participe aux grands chantiers du Second Empire et de la Troisième République, notamment aux décors des façades du Louvre, de la Sorbonne et de l'Opéra Garnier.
À l'occasion du bicentenaire de sa naissance, la ville de Nuits-Saint-Georges rend hommage à cet artiste de talent. L'exposition retrace son parcours artistique, autour d'œuvres prêtées par des institutions prestigieuses, comme le musée des beaux-arts de Dijon.

Expo 2015 AfficheExpo 2015 Cabet salle 1Expo 2015 Résistance

Affiche Cabet :Paul Cabet, le Réveil du Printemps, Sophie Rude, Portrait de Paul Cabet, © Musée des beaux-arts de Dijon. Photos François Jay / Création graphique cha-studio.fr
© Photos Musée de Nuits-Saint-Georges

 
Exposition 2014 : L'effort de guerre, petites histoires de la Grande Histoire - 1914-1918Expo 2014 affiche Armelle

La première guerre mondiale est parfois qualifiée de guerre totale parce qu'elle a mobilisé, en plus des militaires, les acteurs économiques et, en définitive, la société toute entière. L'exposition évoque la mobilisation d'une nation, au front ou à l'arrière : mobilisation des poilus, à travers les témoignages des soldats et de leur famille, mobilisation par l'image, les affiches, les jeux de société et les jouets. Ces supports exaltent l'héroïsme du combattant, suscitent le patriotisme, sollicitent la participation de tous à l'effort de guerre (y compris celle des enfants), donnent un sens au conflit et le justifient. Ils véhiculent une culture de guerre dans laquelle la mort d'un ennemi est encouragée.

 

Exposition 2013 : Les climats, c'est quoi ?

Le climat indique habituellement l’ensemble des conditions atmosphériques d’un territoire. Propre àaffiche climat réduite la description des vignobles bourguignons, le mot climat désigne, dans cette région, des lieux-dits, des parcelles de terrain cultivées, soigneusement délimitées, connues sous le même nom depuis des siècles.
Vu du ciel, ce mince ruban de vignes, entre Dijon et Santenay, dessine une étonnante mosaïque de parcelles uniques, aux noms parfois prestigieux. Chacune possède une histoire et une exposition particulière qui contribuent à sa typicité et à sa place dans la hiérarchie des vins.
En lien avec l’inscription des climats du vignoble de Bourgogne au Patrimoine mondial de l’UNESCO proposée en 2014, l’exposition explicite la notion de climats en retraçant leur histoire et leur spécificité.
Les peintures de Joyce Delimata, artiste plasticienne, et de Pascal Minguet donnent une tonalité artistique à cette exposition.

 

Exposition 2012 : 1212-2012, 800 ans de libertés...

Par la rédaction d'une Charte de franchise signée en 1212, Eudes III, Duc de Bourgogne, confirme à son "abergement de Nuiz et à ses habitants" la jouissance perpétuelle de certaines libertés. Acquises au Moyen Âge, les libertés varient alors d'une localité à l'autre. Il faudra plusieurs siècles avant qu'elles ne soient les mêmes pour tous.
En commémorant l'anniversaire de cette Charte, l'exposition propose une réflexion sur cette notion de liberté, en s'appuyant sur les grandes dates qui ont jalonné les conditions de sa réalisation dans la vie humaine et institutionnelle. L'occasion également, d'aborder la question de la liberté d'imaginer et de créer, au sein même d'un musée.

Exposition 2011 : Maurice Boitel, d'Alger à Nuits-Saint-Georges

Maurice Boitel peint principalement des paysages, des marines, de très belles aquarelles, des scènes d'intérieur et des portraits. Il fut élève à l'Ecole des beaux-arts de Dijon, puis à celle de Paris. Juste après sa naissance, en Normandie, il réside jusqu'à l'âge de 12 ans à Gevrey-Chambertin. Lorsqu'il a 18 ans, sa famille s'installe à Nuits-Saint-Georges, au numéro 3 de la rue Paul Cabet. Dès lors, marquant son attachement à cette région, il peint des paysages, à Nuits-Saint-Georges et en Côte-d'Or.
Maurice Boitel aime aller dans une région qu'il connaît, qu'il a étudiée et où il va parfois dans l'année. Plusieurs lieux l'inspirent particulièrement : la Côte-d'Or, la Côte d'Opale, le Limousin, la Seine-et-Marne et l'Ile-de-France. Les œuvres peintes en Bourgogne constituent le point d'orgue de l'exposition puisque c'est une région qu'il considérait comme "son pays". Les toiles inspirées par d'autres contrées, comme l'Algérie, complètent la vision panoramique de sa création.
Dans ce parcours thématique qui présente les lieux emblématiques peints par Maurice Boitel, les tableaux évoquent la richesse de cette œuvre foisonnante et la personnalité attachante d'un artiste qui peint sur le motif, d'après nature.

 

Exposition 2010 : 1870, boutons de guêtres et baïonettes

En 1870, dès le début des hostilités, la guerre suscite un nombre considérable de représentations montrant des scènes de combats, des portraits d'hommes illustres ou méconnus. Gravures, peintures et photographies transmettent une vision concrète, officielle ou intimiste, des faits, des lieux, des protagonistes, attestant des réalités d'un conflit. Le musée de Nuits-Saint-Georges possède dans ses réserves de nombreux témoignages de cette guerre : tableaux, uniformes, armes, reproductions...Leur variété permet d'établir des correspondances entre les textes, les images et les objets, souvenirs tangibles de ces individus, acteurs parfois involontaires de la grande Histoire.

 

Exposition 2009 : Itinéraire Singulier, En pays de Cîteaux

Moins connues que la très célèbre abbaye de Cîteaux, les églises du canton de Nuits-Saint-Georges ont cependant suscité la curiosité et attiré les regards. Des ouvrages, des manuscrits, des gravures ou des cartes postales confirment l'ancienneté et la relative permanence de ces lieux de culte.
Possédant dans sa collection plusieurs clichés de Jean-Louis Bernuy, photographe de Nuits-Saint-Georges, le musée propose un itinéraire singulier autour de ces monuments et de leurs paysages environnants. Les photographies d'Armelle Drouin complètent cette invitation au voyage, périple particulier d'un écolier adepte des chemins buissonniers qui musarderait sans autre logique que le plaisir des sens.


 2379,    13  Jui  2017 ,   Culture | Patrimoine | Sports

Laissez un commentaire

Ville de Nuits-Saint-Georges

Logo Nuits-Saint-Georges

Un patrimoine vivant, une Ville en mouvement.

Contact

Hôtel de Ville
Place d'Argentine
BP 50109
21700 Nuits-St-Georges
Tél : 03.80.62.01.20
Fax : 03.80.61.23.98

Newsletter



Recevoir du HTML ?

Joomla Extensions powered by Joobi